AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Happiness is a warm gun - Libre »

Aller en bas 
AuteurMessage
Demetrius B. Warhol; Adri
    Admin Evy
    Don't worry, be junkie.

avatar

Messages : 1143
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 78
Localisation : À côté du système de son, à écouter les Beatles à fond ♥.

MessageSujet: « Happiness is a warm gun - Libre »   Ven 9 Avr - 21:00


I say no to drugs ...
But they don't listen.

    Flou. Tout était flou. Il faisait noir, OK, mais c'était tout ce qu'il était capable de distinguer. À part peut-être quelques spots lumineux, éblouhissant. Des lampadaires. Il était donc dans une rue, ce qui expliquait le bruit des voitures. Oui, il était dehors ! Bon. Et après ? Il ne rapellait même plus si il avait prit de la coke ou du LSD. À moins que ce ne soit de l'ecstasy, quoique non, il serait, disons, plus débordant d'énergie que cet espèce de mort-vivant qui se traînait tant bien que mal, les yeux mis-clos, un air hébété sur le visage. Ouais, disons que Adrian, dans l'état où il était, se foutait un peu qu'on le voit ainsi. Hé ... Héroïne, oui, voilà. Ça expliquait son état. La manche de sa chemise était encore relevée, mais au moins, il avait dénoué l'élastique dont il s'était servi pour trouver une quelconque veine digne d'accueillir la came. Il avait dû la trouver, à le voir marcher ainsi. Ce n'était pas la première fois qu'il se shootait, et à vrai dire, il commençait à avoir besoin de l'héro', comme de la cocaïne d'ailleurs. Ses pupilles étaient contractées, si bien qu'il avait les yeux comme si quelqu'un lui avait braqué une lampe de poche devant le visage. Il respirait rauquement, et n'arrêtait pas de se gratter nonchalamment le côté du visage, signes qui ne tromperaient pas quelqu'un qui connaissait ne serais-ce qu'un peu les symptômes de la prise de brown. Adrian finit par bifurquer sans même s'en rendre compte dans une ruelle, en balbutiant quelques paroles plutôt incompréhensibles. N'en pouvait plus, il se laissa tomber à genoux sur l'asphalte mouillé de l'endroit, continuant son discours confus, la tête appuyé sur un mur de béton plutôt froid. Il était complètement perdu, il ne savait pas où il était ... Et il s'en foutait royalement, à vrai dire.
    Il planait littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=mwMdO3HK_ws
Nora L. Warrens
« VIP du mois »
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Sam 10 Avr - 14:28

      « Pas d'temps à perdre avec toi, vieux. »


    Lança Shuu' lorsqu'on lui demanda s'il en voulait de la bonne. À première vue, il n'aimait rien dans cette ville de pourris. Il trouvait la déco franchement pourrie, les gens se ressemblaient tous, il n'y avait aucune place pour le VRAI style. Tout était misé sur la popularité, les scoops du jour & la vie de vedette. Un mode de vie ultra pourri selon lui, qui n'avait jamais regarder le conformité d'un bon oeil.

    Continuant son chemin, il ne savait pas trop où s'en aller. Il était nouveau dans cette ville, et mis à part sa carte toute froissée & difficile à lire, il avait de la difficulté à trouver son chemin. Après tout, ce n'était pas vraiment le genre de personne qui savait lire une carte !

    Il était tard, le japonais n'y voyait aucun inconvénient, si ce n'était qu'il devrait arriver au fameux hôtel avant que la personne responsable de donner les chambres ne soit partie. Mais comme cela se présentait maintenant, il devrait passer la nuit dans un motel du coin, quelque chose comme ça. Pourquoi ne pas en profiter pour explorer les ruelles ? On y trouvait parfois quelque chose d'intéressant à faire, qui sait ?

    Shuu' bifurqua sur sa droite, se retrouvant dans une ruelle encore plus sombre que celle où il avait croisé le vendeur. Un nouveau se présenta à lui & proposa de lui vendre de l'herbe, tenté par la proposition, il sortit des billets de sa poche & les lui tendit. Celui-ci lui donna la drogue & il repartit, fier de son affaire. Le japonais dû alors se rendre à l'évidence qu'il n'avait pas été très brillant sur ce coup là ; il n'avait rien en sa possession pour fumer cette herbe ! Il devrait trouver quelque chose ... il continua, en quête d'un dépanneur ou il pourrait acheter du papier, quand il aperçu un homme assis contre un mur, l'air de planer carrément. Il n'était pas trop à l'aise de lui demander, mais après tout, ils sauraient certainement s'entendre malgré la différence de ce qu'ils consommaient. Cela était plutôt évident, lui était carrément défoncé sur quelque chose de beaucoup plus fort que ce dont il allait fumer - dès qu'il aurait trouvé quelque chose pour. Malgré tout, il s'approcha du mec.

      « Euh, excuse moi ... tu n'aurais pas de papier sur toi par hasard ? »


    Dit t'il, faisant référence à du papier à rouler. À voir son état à lui, il n'était même pas sûr de se faire comprendre. Ça valait le coup d'essayer, alors il attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrius B. Warhol; Adri
    Admin Evy
    Don't worry, be junkie.

avatar

Messages : 1143
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 78
Localisation : À côté du système de son, à écouter les Beatles à fond ♥.

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Sam 10 Avr - 17:23

    Depuis combien de temps était-il là, la bouche ouverte, à psalmodier comme un débile ? Aucune idée. Quelques minutes, peut-être quelques heures. Sûrement quelques heures, car Adrian commençait à avoir quelques instants de lucidité, avant de retomber dans cet agréable état de demi-somnolence dont il était victime depuis qu'il s'était shooté. Oh, non, la drogue n'est pas une très bonne chose, et il le savait plus que quiquonque, avec tous les badtrips qu'il avait fait. Mais il y avait goûté dans une période très critique de sa fichue vie, et arrêter lui était véritablement impensable. La drogue était devenue une partie de sa vie, et malgré tous les risques que cela impliquait, il continuait d'en prendre, tellement même qu'il souffrait souvent du manque ... Et puis ? C'était bien peu cher payé pour ce qu'il vivait présentement, du moins, selon son avis à lui hiin, après, c'est à vous de voir. Il flottait donc dans un léger sommeil vide, enfait, il ne dormait pas, il était juste, disons, très ralenti, et dans la brume, surtout. Une voix hésitante parvint à lui. Elle était loin ... Si loin. Bien trop loin. Et puis, elle ne s'adressait probablement pas à lui ... Il pouvait rester dans son confort.

    Il eut soudainement un flash. Du papier ... Papier ... Il parlait assurément de papier à rouler, sinon, pourquoi serait-il venu le déranger pour ça ? Bien sûr qu'il en avait. Il en avait toujours. D'une main tremblante, hésitante, il se dirigea vers la poche de sa chemise blanche - ou, du moins, qui était blanche jusqu'à ce qu'il vienne s'écraser ici - et en sortit quelques uns, luttant contre l'irrépressible envie qu'il avait de s'abandonner au pouvoir de l'héroïne. Vite, qu'il les prenne, ses fichus papiers, qu'il puisse resombrer. Adrian se laissa retomber mollement, après que l'étrange énergumène ait saisi les objets de sa convoitise. Il était plutôt grand, et, de ce qu'il avait pu distinguer durant ce court instant de lucidité, était entièrement vêtu de noir. Ses cheveux, assez longs et ébouriffés étaient de la même couleur, et il était même allé jusqu'à colorer ses lèvres de noir. Enfait, il était assez maquillé, avec d'énormes traits - toujours noirs - lui entourant les yeux, le rendant encore plus étrange. Ses traits étaient plutôt féminins, sans toutefois perdre la carrure propre aux hommes. Il était apparament d'origine asiatique, tout comme son léger accent le laissait deviner d'ailleurs. Il était absolument le contraire d'Adrian, et pourtant, le simple fait qu'il l'aborde en lui demandait du papier pour se rouler un pétard, et qu'il soit, disons, différent de ce qu'il avait pu voir jusqu'ici faisait que le bassiste l'aimait bien, chose remarquable vu q'il était carrément dans les vapes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=mwMdO3HK_ws
Nora L. Warrens
« VIP du mois »
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Sam 10 Avr - 19:18

    Shuu' se baladait rarement maquillé de la sorte, ce n'était pas trop dans ses habitudes en fait ... c'était un original, mais pas à ce point. Le rouge à lèvre noir, le crayon qui allait avec ... le fond de teint pâle ... c'était là son maquillage de scène. Shuu' était parti vers Glamourous à la suite d'un concert qu'il donnait dans son pays d'origine, puis il était parti vers l'aéroport sans même se démaquiller. Et mince, il avait presque oublié de quoi il avait l'air en ce moment. Pas étonnant que des gens dans la rue l'aient regardé comme s'il passait l'halloween. Malgré ses allures de dur, Shuu' était bien maladroit.

    Son katana dans le dos, il avait le petit dans son sac, qu'il traînait avec lui depuis une éternité déjà, n'ayant trouvé aucune place ou dormir. Heureusement, ce n'était pas comme si dormir dehors lui faisait peur, à la limite il y avait d'autres hôtels dans les environs. Peu importe, ce qui était important maintenant, c'était la question qu'il venait de poser à l'homme complètement déconnecté de la réalité, apparemment.

    Il prit les papiers, le remercia puis finalement vint faire comme celui-ci et s'installa par terre. Il sortit l'herbe qu'il avait achetée & commença les " préparatifs ". Il roula un premier joint, puis l'autre, tant qu'à faire. Ils étaient de bonne taille. Il prit le premier, l'alluma. Après avoir tiré quelques fois dessus, il le tendit gentiment vers l'inconnu défoncé.

      « T'en veux ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrius B. Warhol; Adri
    Admin Evy
    Don't worry, be junkie.

avatar

Messages : 1143
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 78
Localisation : À côté du système de son, à écouter les Beatles à fond ♥.

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Lun 12 Avr - 18:52

    La brume l'enveloppa de nouveau, et il ne résista pas cette fois. Il ne se doutait pas du tout qu'il était assis à côté d'un meurtrier, et même si il l'avait su, cette idée lui serait passée soixante pieds au dessus de la tête, même à dans son était, disons, normal. Il n'avait jamais eu peur de la mort, et trouvait ça absolument ridicule, même. Pourquoi avoir peur de quelque chose que l'on ne connaît même pas, et qui ne nous concernera plus une fois arrivée, pourquoi craindre l'aboutissement de chaque personne, pourquoi craindre la fin ... ou le début ? Oh, non pas qu'il croit en la résurection, mais enfin, personne n'était revenu pour leur dire ce qui se passait, et puis basta.
    Avoir ces pensées innutiles lui demandaient un effort surhumain, et il abandonna bien vite son débat intellectuel contre lui-même pour se concentrer sur ... rien. La tête vide, plus de soucis, lui et le monde. C'était tout. Il pouvait tout vivre, dans sa tête. Et puis ... La vie était bien plus douce, moins rude, voire facile. Bien trop facile pour la laisser tomber, voyez-vous. Adrian se mit à dodeliner de la tête, doucement, et un autre de ces sourires complètement idiots, dont lui seul avait le secret, sans le vouloir, apparut sur ses lèvres.
    Le mec, l'autre là, qui venait de s'asseoi à côté de lui, lui demanda s'il voulait un pétard. Hum ... Il avait déjà fait bien des mélanges dans sa putain de vie, allant même jusqu'à la mettre en danger - il s'en fichait, disons, royalement -, et, à vrai dire, ce n'était pas son fort. Mais bon, puisqu'il l'offrait. Le jeune homme s'en saisit d'une main toujours aussi hésitant et tremblante.

    - Merci.

    Réussit-il à lâcher, tandis qu'il cherchait le briquet qu'il traînait toujours sur lui. Il finit par le trouver, et alluma le joint, se recroquevillant sur lui-même.
    Whouh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=mwMdO3HK_ws
Nora L. Warrens
« VIP du mois »
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Mer 14 Avr - 14:08

    Cet homme était étrange. Ce fut les premières impressions que Shuu' eut de l'homme qui était installé à côté de lui, au comportement très anormal. Cela se voyait tout de suite, il s'était shooté. C'était pas comme si Shuu' ignorait les effets de cette drogue, même s'il n'en avait jamais consommé ; et il ne le ferait sans doute jamais, quitte à ne plus être capable de faire ce qui le passionnait dans la vie. Gâcher sa vie, ce n'avait jamais été de ses idées. Il voulait continuer de jouer de la guitare, continuer d'admirer les choses étranges de la vie, continuer d'être lui même & de soulever les regards des gens qui le voyaient passer. Mais même si il était maintenant en face d'une de ces personnes qui étaient maintenant coincés dans cet enfer là ; il ne voyait aucune objection à lui parler & passer du temps avec lui. Après tout, Shuu' ne désirait fréquenter personne qui n'était pas mentalement dérangé, fou à lié, complètement malade, original ou toute autre forme de bizarrerie possible. La normalité, c'était fatal.

      « Pas de quoi »


    Ajouta t'il, sur un ton parfaitement normal & relax. Il était peut être le fameux meurtrier de Glamourous Vip, même après moins d'une semaine passée ici. Mais disons que les choses ne l'avaient pas vraiment laissées choisir. Se retrouver devant un garçon qui s'était habillé pareil comme lui, qui avait un visage semblable, mais avec un style un peu plus sage que lui, c'était bien trop pour s'y faire. Après un petit flirt dans les loges, il lui avait tranché la gorge de son katana. Il s'était arrêté dans un motel, ne désirant aucunement se rendre à L'hôtel célèbre de Glamourous ; se serait trop suspect pour le moment. Il avait passé la nuit dans un motel miteux, avait soigneusement lavé ses accessoires & s'était assoupi. La culpabilité n'avait nullement existé chez lui, puisqu'avant il n'était aucunement plus sage. De toute façon, ce mec n'avait rien à craindre ; Shuu' ne l'avait pas pris pour cible.

    Cet homme, serait le seul à connaître la véritable identité de Shuu', qui ne sortait désormais plus en plein jour sans se parer de sa nouvelle identité ; Ryûtarô Yamada ; son personnage ultime. Se présentant comme étant un mannequin célèbre ayant fait carrière au Japon, il affirmait être d'origine coréenne. Il semblait homosexuel sur les bords, mais en fait il était toujours orienté vers les deux sexes. Ainsi, il ne risquait pas l'arrestation, même s'il était convaincu de n'avoir commis aucune erreur durant le meurtre de son " clone ".

      « Au fait, moi c'est Shuuhei Minami. »


    Ne pouvant se servir de sa double identité à ce moment ; il n'avait pas retiré son costume de scène ni son maquillage. Il ne pouvait lui cacher qui il était. Son nom n'était probablement pas encore sorti dans les médias, puisqu'il n'avait aucunement été reconnu comme l'assassin de Ryuuzaki ; les preuves étaient manquantes. Ainsi, même si l'autre le reconnaissait, il lui aurait dit qu'il n'en avait nullement après lui. Au fond, il était presque un être humain normal même s'il avait deux identités maintenant & qu'il avait commis un meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrius B. Warhol; Adri
    Admin Evy
    Don't worry, be junkie.

avatar

Messages : 1143
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 78
Localisation : À côté du système de son, à écouter les Beatles à fond ♥.

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Ven 16 Avr - 22:14

    Les gens qui disaient que la drogue était un enfer blasaient un peu Adrian. Certes, il lui arrivait d'oublier que la plupart d'entre eux n'en avaient jamais prit, ou, du moins, pas énormément, mais voilà, ils n'avait justement pas à porter de jugement. Certains toxicomanes se droguaient pour oublier quelconque souffrance, pour trouver un échappatoir à une réalité qu'ils trouvaient trop dure à accepter ... Et pourquoi pas ? Ils avaient le droit, après tout. Certains souffraient, et puis, voyez-vous, la drogue, peu importe laquelle, les soulageaient. D'autres encore, en prenaient pour leur plaisir personnel, pour s'amuser entre potes, seuls, ou encore avec un/e parfait/e inconnu/e. Pour l'instant, Adrian ne voyait aucun mal là-dedans, les gens avaient bien le droit de profiter de cette putain de vie, eux aussi. Et puis, il y avaient ceux, un peu plus rares, ceux qui en prenaient pour une raison spirituelle, artistique, poétique. Enfin, aussi parce qu'ils étaient accrocs, mais ça, c'était autre chose. Et puis encore, il était assez dûr de placer les gens par catégories, comme ça, comme de vulgaires objets, comme une quelconque marchandise. Chaque individu était différent, voilà.

    Adrian avait une irrépréssible envie de dormir, et il piquait d'ailleurs sérieusement du nez. Il se focussa sur son joint, chaque inspiration prise lui demandait un terrible effort de concentration. De la fumée à l'odeur âcre s'élevait du pétard, mais cela le dérangeait nullement. Il était habitué, tellement habitué, trop habitué à se faire dévisager parce qu'il avait les yeux rouges, parce qu'il était encore dans son trip et qu'il ressemblait à un véritable perdu. Et, pour tout vous dire, il s'en fichait plus que tout. Il était comme ça.
    Le jeune japonais se présenta, et l'information prit quelques secondes à être assimilée par le cerveau du bassiste. Shuu ... Shuuheih Minami. Hum ... Il aurait un peu de mal à le retenir, celui-là.

    - Adrian James Clayton.

    Au moins, il se souvenait de son nom, c'était une bonne, une très bonne chose. Le jeune homme, sans le vouloir, connaissait la véritable identité de l'homme qui avait été retrouvé sans vie à la salle de spectacle ... Mais même s'il avait été conscient de cette information si précieuse pour les policiers, il ne s'en serait jamais rappellé, avec tout ce qu'il avait absorbé. Qui plus est, il détestait les flics. Ils l'arrêtaient toujours pour '' possession de stupéfiants ''. Mais qu'est-ce que ça pouvaient leur faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=mwMdO3HK_ws
Nora L. Warrens
« VIP du mois »
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/12/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Sam 17 Avr - 12:19

    Ça dépendais de bien des choses en fait ; ces gens là avaient pour la plupart bien raison. Malgré tout, ce n'est pas pour de tels propos que les drogués arrêteraient de consommer. C'est bien beau pour s'amuser, mais ces gens là étaient aussi accrocs, comme tous les autres. Et au fond, c'était ça qui était le plus pourri à faire ces choses là ; ça te suivait ensuite pour tellement de temps, certains étaient incapables de décrocher, et ce durant toute leur vie ; dont ils n'auraient profiter qu'en se dopant. Mais Shuu' n'était pas d'humeur pour un débat continuel avec son cerveau, il avait bien mieux à faire. Il se concentra sur le joint qui revenait à lui de temps à autres, tirait dessus un bout, puis le repassait au parfait inconnu, qui ne tarderait pas à lui dire son nom ; après avoir eu le temps d'entendre, de comprendre & de répondre à ce qu'il venait de lui dire ; il allait lui laisser une chance tout de même xD À la réaction de celui-ci, son nom serait à lui seul, amplement capable de demander énormément de la part de son interlocuteur, il avait d'ailleurs souvent pu observer ce genre de réaction de la part de gens qu'il rencontraient. Ce n'était pas la mer à boire, et il y avait une jolie alternative ; Shuu'.

      « T'auras qu'à m'appeler Shuu' ^^' »


    Dit t'il gentiment. Après tout, Shuu' était beaucoup plus simple à retenir que Shuuhei, qui d'ailleurs n'était pas un nom connu de nombreuses personnes, et souvent il y en avait quelques uns qui accrochaient. Shuu' était plus simple ... D'un autre côté, pour lui non plus ce serait pas une partie de plaisir. Pas à retenir, à prononcer ! Encore fraîchement débarqué du japon, ce n'était pas parce qu'il parlait aussi anglais que ce serait plus facile à prononcer ; les japonais ont bien du mal avec la prononciation anglaise. Ouh là, cela demanderait bien des efforts, ce soir xD Shuu' posa son regard étrangement dérangé sur lui, puis sourit & se passa une main dans les cheveux.

      « C'est pas plus simple hein xD »


    Il y eut un petit rire, plutôt hésitant, attendant de voir si cette blague serait comprise & drôle aux yeux de celui-ci. Personnellement, lui la trouvait pas mal placée du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demetrius B. Warhol; Adri
    Admin Evy
    Don't worry, be junkie.

avatar

Messages : 1143
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 78
Localisation : À côté du système de son, à écouter les Beatles à fond ♥.

MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   Dim 18 Avr - 21:25

    Adrian laissa s'échapper un nouveau nuage de fumée, avant de repasser le joint au jeune homme. Il faisait pitié à voir. Il était blanc comme un drap, dans le genre vraiment pâle, enfait, si il avait aimé ces idioties de Twilight, il aurait fait un vampire très acceptable. Ses traits étaient tirés, et ses cheveux bruns étaient sales et trempés de sueur. Ses paupières étaient mi-closes, et ses yeux foncés semblaient entièrement bruns tellement sa paupille était contractée. Un sourire béat flottait sur ses lèvres, et son corps entier tremblait, mais à l'intérieur, c'était bien pire. C'était un espèce de combat intérieur. Son organisme le suppliait de s'endormir, de fermer les yeux et de laisser la Brume l'emporter une fois de plus, de la laisser le bercer, prendre possession de sa personne. Et puis, de l'autre côté, sa tête, qui menaçait d'exploser à tout moment, lui ordonnait de ... De s'éclater, voilà. De rire, de se marrrer, avec le japonais dont il ne connaissait que le nom - Shuuhei quelquechose . Ouais, il ne s'attardait jamais aux noms de famille, personne n'appellait quelqu'un avec son nom de famille, pas vrai ? '' Adrian '' était bien plus acceptable et court que '' Adrian James Clayton ''. Acceptable et court. Ce qu'il lui fallait, c'était du court, sans arrières-pensées. Le jeune homme à qui il venait de repasser le pétard lui dit qu'il pouvait l'appeller Shuu'. Adrian acciesca d'un signe de tête, trop las pour répondre.
    Puis il prit soudainement conscience de l'accent très fort du nipon. Il était fraîchement débarqué, et son prénom à lui, bien que cette idée lui soit plutôt étrangère, devait être aussi compliqué à prononcé que celui de Shuuhei. Lorsque ce dernier le remarqua, ce fut la goutte qui fit débordeer le vase; Adrian pouffa de rire, en partie à cause de l'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=mwMdO3HK_ws
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Happiness is a warm gun - Libre »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Happiness is a warm gun - Libre »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glamourous VIP :: » Archives :: 
    La Corbeille
-
Sauter vers: